En faisant un premier pas, comme pour chaque autre voyage. Où que vous alliez, vous devez faire un premier pas. Il en est de même pour le voyage spirituel, il n’y a pas de recette universelle. Mon premier pas fut le bouquin de Laurent Gounelle « L’homme qui voulait être heureux », qui m’a amenée à en faire d’autres (bouquins, expériences, signes, rencontres…) de plus en plus intenses, en fonction de mon état/ouverture d’esprit. Dans chacun de ces pas je trouvais un point précis et adéquat qui m’aidait à faire grandir ma conscience.

Il n’est pas honteux de vouloir apprendre. Les plus sages d’entre nous apprennent tout au long de leur vie. C’est un investissement sur Soi et son savoir.
   – Comment allez-vous méditer si vous ne connaissez rien à la méditation ?
   – Comment allez-vous visualiser si vous ne vous êtes pas informés sur la pratique ?
   – Comment allez-vous pratiquer des affirmations si vous ne savez pas ce que c’est ?
Je vous invite donc à commencer par vous éduquez sur le sujet que vous souhaitez mettre en pratique, si vous voulez que ça marche.

Il existe aujourd’hui un grand nombre de maîtres spirituels, coach/thérapeutes et professionnels éveillés. Nous sommes rentrés depuis l’an 2000 dans l’ère du verseau, une ère où la conscience s’élève et il y a de plus en plus de personnes souhaitant partager des choses qu’ils ont apprises et expérimentées, amenant l’être à l’éveil spirituel. Recherchez-les, attirez-les. Quand l’élève est prêt, le maître apparaît.

Donc, par où commencer ?
Ecoutez-vous, écoutez votre instinct quand il est question de choix du bouquin que vous allez lire ou du maître spirituel que vous allez écouter. Il y a encore un certain nombre de bouquins chez moi que je n’ai pas encore ouvert car je n’ai pas reçu l’appel intuitif, tandis qu’il y en a d’autres que je relis à plusieurs reprises. Ecoutez et suivez votre intuition. Vous savez mieux que personne ce qui est bon pour vous.

Laurent Gounelle et Paulo Coelho sont les premiers auteurs dont j’ai lu les bouquins, quand j’ai débuté mon éveil spirituel. Ils sont exceptionnels de par leurs histoires fluides, drôles et accessibles à la compréhension de chacun. Je n’oublierais jamais le bouquin « Veronika décide de mourir » (Coelho), qui nous pousse à nous interroger sur ce que représentent nos pensées et jugements envers autrui. La fin est génialissime et vous recadre dans un silence profond qui vous invite à remettre en question le sens même de la vie.

Heureusement, de nos jours nous avons de magnifiques bouquins tout comme leurs auteurs. Indéniablement, mon préféré, et celui qui m’a fait couler des larmes de reconnaissance et de gratitude a été « Conversation avec Dieu » (tome 1,2,3) de Neale Donald Walsch; les moments « chair de poule » les plus intenses de ma vie ! ! ! Cependant, je ne vous le conseille pas en début d’éveil car il est émotionnellement très puissant et pas facile à comprendre pour notre mental, si bien programmé par le contraire de ce qu’est évoqué dans ce bouquin. Bien sûr il en a pleins d’autres : Louise Hay, Eckhart Tolle, Christophe Alain, Brahmadev, Deepak Chopra et Lise Bourbeau… qui m’ont énormément inspiré.

Nous avons également à disposition la chaîne YouTube, intégrant de nombreuses vidéos motivantes et inspirantes. (Je commence d’ailleurs bientôt la mienne :p) Ne vous laissez pas impressionner par tout ce nombre, il y a en chacun d’eux quelque chose de bon à prendre ou à laisser, c’est au feeling. 😉
Vous aurez toutes les réponses en vous, suffit de vous connecter à cette petite voix intérieure qui est toujours présente. Regardez à tous ces maîtres spirituels comme à des moyens vous amenant à vous rappeler ce que vous saviez déjà lorsque vous étiez enfant, pas encore programmé par le système. Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec tous leurs dires. Le désaccord est d’ailleurs un très bon moyen vous amenant à réfléchir par vous-même. Il n’y a pas de bon ou mauvais chemin. Votre âme reconnaîtra la vérité par elle-même, généralement on reconnait aux frissons, au ressenti intense de paix, joie et plénitude qu’une situation/information nous procure. Suivez votre vérité et écoutez cette voix. Ne vous agrippez aux dires de personne aveuglement, ne soyez dépendant de personne, ce n’est pas le but, bien au contraire. Aucune dépendance à quoi que ce soit ni à qui que ce soit ne servira en votre faveur. Suivez ceux que vous choisirez par vous-même et sachez que selon leur réalité, selon leur perspective, ils ont tous raison. Chacun d’entre eux vit ce à quoi il croit. Leurs croyances créent leur réalité. Je n’ai moi-même pas accroché avec certains d’entre eux, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas réussi à « éveiller » un grand nombre de personnes. S’ils ne me conviennent pas, cela ne veut pas forcément dire qu’ils ne vous conviendront pas.

Donc, il n’y a pas de bon ou mauvais maître. Fiez-vous à votre instinct et à votre esprit. Je répète que personne ne sait mieux que vous, ce qui est le meilleur pour vous.
Pour arriver à ce niveau de conscience élevé, il nous est nécessaire de faire un travail sur nous-mêmes. Sachez que la spiritualité n’est pas un but. La spiritualité est un voyage qui n’a pas de fin. Votre conscience grandira de jour en jour, d’expérience en expérience. Si vous êtes actuellement parvenu à un certain niveau d’éveil, vous n’imaginez pas jusqu’où cela peut encore vous mener. Profitez de votre voyage spirituel, c’est le plus beau et important voyage que vous puissiez faire.

 

Monika ♥

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>